Curriculum vitae

 Michel KASSER, né le 11 Juillet 1953 à Lausanne (Suisse), École Polytechnique de Paris 1972-1975, École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG) 1975-1977. En France, corps des Ingénieurs Géographes 1977-1991, Professeur des Universités depuis 1991, détaché à l’IGN de 1999 à 2011, puis professeur de Géodésie et responsable de la filière Géomatique à l'école d'ingénieurs d'Yverdon-les-Bains (HEIG-VD, Suisse) depuis 2011.

     Activités professionnelles.

À l'Institut Géographique National (IGN-France), 1977-1980, chargé d'études au Service de la Géodésie et du Nivellement. Mise au point du Nivellement Motorisé d'après des études menées en Suède, méthode génératrice d'une amélioration importante de la précision et du rendement.   

   - En 1980-1984, Chef du Département du Nivellement. Invention et mise en œuvre du Nivellement Trigonométrique Motorisé, améliorant une nouvelle fois de façon considérable le rendement. En parallèle avec ces activités IGN, travaux sur les lasers au Laboratoire d'Optique Appliquée de l'ENSTA-Ecole Polytechnique (Palaiseau) et développement d'instrumentation pour les mesures de déformations du sol (tectonique, volcanologie, sismologie). Étude du Georan II, appareil à deux lasers destiné aux mesures de distances de très haute précision. En relations étroites avec des équipes de l’IPGP, de l’ENS et de Paris 6, nombreuses missions géophysiques (Djibouti, Mexique, Algérie, Portugal, Indonésie, Chine, Philippines,..) pour étudier les déformations de l'écorce terrestre d'origine volcanique ou tectonique, ou les instabilités de versants.

   - A partir de 1984, création et direction du Laboratoire Opto-Electronique et Micro-Informatique à l'IGN, et étude de l'instrumentation VLBI (méthode de radioastronomie employée en géodésie) en liaison étroite avec l'Observatoire de Paris, invention et développement de la Station Laser Ultra Mobile (télémétrie laser sur satellites), avec le soutien de l'Observatoire de la Cote d'Azur, du CNES, et du CNRS. Lancement du projet de caméra aérienne numérique en 1989, procédé développé ensuite par C. Thom et qui a donné une avance considérable à l'IGN en matière d'imagerie aérienne. Invention du TAMS (dispositif de Télémétrie laser Aéroporté en champ large pour la Mesure des déformations du Sol). Participation aux revues de projet DORIS (dispositif d'orbitographie ultra-précise) du CNES dès 1985.

   - En 1989, nommé chef du Service Commercial et d'Action Régionale de l'IGN, service (environ 220 agents) coiffant les 6 unités de production régionales de l'IGN et le réseau commercial sur la France (16 sites).

   - De 1991 à 1999, Professeur des Universités, Directeur de l'École Supérieure des Géomètres et Topographes (école d'ingénieurs en formation initiale) au sein du Cnam. Remise à niveau complète de l'ESGT et des formations d'Ingénieur-Géomètre en liaison étroite avec les milieux professionnels. Création du Cycle de Formation des Techniciens Restituteurs Photogrammètres en 1992, nécessaire au secteur privé de la photogrammétrie. Création du Mastère Spécialisé "aménagements fonciers et systèmes cadastraux" en 1996. Transfert de l'ESGT au Mans en 1997 (délocalisation). Création de l'ESGT-Liban à Beyrouth en 1997.

   - De 1999 à 2003, retour à l'IGN comme Chef du Service de Géodésie et Nivellement (75 agents) et Directeur du Laboratoire de recherches en Géodésie (15 chercheurs et ingénieurs) au sein de l'IGN, en tant que professeur des universités détaché. Enseignements de Master en Géodésie à l’Observatoire de Paris et à l’IPGP.

   - De 2003 à 2011, Directeur de l'École Nationale des Sciences Géographiques de l'IGN (qui inclut 14 cycles de formation initiale, dont un d'ingénieur, un de techniciens, un de BTS, un de Licence, et le reste en Masters et Mastères Spécialisés, avec 70 agents permanents et 240 étudiants). Mise aux standards exigés par le Ministère chargé de l'enseignement supérieur de tous les cycles, et mise en place d'un partenariat fort avec l'ESGT dès 2008.

   - Depuis 2011, professeur de Géodésie à la HEIG-VD d'Yverdon-les-Bains (Suisse), responsable de l’orientation Géomatique du Master en Ingénierie Territoriale (MIT), et responsable de la filière Géomatique en Bachelor, seules formations en Suisse romande pour les futurs géomètres, en particulier pour ceux se destinant au brevet fédéral.

                                                                                                                                 

Distinctions

 

-        Lauréat du Concours Général 1969 (en Géographie)

 

-        En 1989, premier lauréat du Grand Prix de l'Instrumentation Géographique de l'AFI3G.

 

-        En 2001, prix Verdaguer décerné par l'Académie des Sciences.

 

-        Représentant de la France à la Commission 5 de la Fédération Internationale des Géomètres jusqu’en 2011, responsable de plusieurs groupes de travail successifs. Organisateur du Congrès International de la FIG à Marne La Vallée en Avril 2003.

 

-        Membre de 1988 à 2003 du groupe conseil scientifique TAOB du CNES.

 

-        Membre du comité de rédaction de la revue "Géomètre" depuis 1995, et responsable à ce titre de la supervision des dossiers portant sur les sujets techniques.

 

-        Administrateur de la Fédération Internationale d'Etudes Foncières (FIEF) de 2000 à 2008.

 

-        Président de l'Association Française de Topographie (700 membres) de 2002 à 2012, et président honoraire depuis lors.

 

-        Administrateur d'AFIGEO (Association Française pour l'Information Géographique) de 2002 à 2008.

 

-        Directeur Exécutif du GRGS (Groupement de Recherches en Géodésie Spatiale) de 2004 à 2008, entité regroupant les recherches en Géodésie des 9 principaux laboratoires français de Géodésie.

 

-        Officier dans l'ordre des palmes académiques en 2011

 

-        Président des Ingénieurs Géomètres de Suisse Occidentale (IGSO), association regroupant les géomètres brevetés des cantons de Vaud et Genève.